basse-contre


basse-contre

1. basse [ bas ] n. f.
• 1660; it. basso « bas »
1Celle des parties qui fait entendre les sons les plus graves des accords dont se compose l'harmonie. Jouer la basse d'un quatuor. Basse fondamentale : basse non écrite qui formait le fondement rationnel de l'harmonie dans la théorie de Rameau. Basse chiffrée, se dit d'un procédé de notation consistant en chiffres et signes qui symbolisent des intervalles et que l'on place au-dessus des notes de la partie de basse pour indiquer les accords. Basse continue, qui ne s'interrompt pas pendant la durée du morceau. ⇒ continuo.
2Voix de basse ou une basse : voix d'homme la plus grave. « Une belle voix de basse, étoffée et mordante » (Rousseau). Basse profonde, au registre le plus grave (anciennt basse-contre ). Basse chantante, au registre plus élevé (anciennt basse-taille). Basse bouffe, convenant à un genre plus léger. — Loc. fam. Doucement les basses ! n'exagérez pas, modérez-vous !
Chanteur qui a cette voix. Le pupitre des basses. Une basse de l'Opéra.
3Se dit d'instruments dont l'échelle sonore correspond à la voix de basse. Basse de viole (cf. Viole de gambe). En jazz, Contrebasse. Guitare basse. Jouer de la basse. bassiste. La basse électrique.
4Plur. Grosses cordes de certains instruments; sons qu'elles rendent. Ce piano a de belles basses.
⊗ CONTR. Ténor. 2. Dessus.

⇒BASSE-CONTRE, subst. fém.
MUS. Voix d'homme plus grave que la voix de basse-taille :
La basse profonde, appelée aussi basse-contre est généralement volumineuse, ronde et cependant mordante.
J. ARGER, Initiation à l'art du chant, 1924, p. 81.
P. méton.
♦ Chanteur qui a cette voix. Monsieur, répliqua la basse-contre efflanquée, on a toujours besoin d'un général (A. ARNOUX, Roi d'un jour, 1956, p. 152).
♦ ,,Il se dit aussi de la Partie de chant que la basse-contre exécute. Chanter la basse-contre`` (Ac. 1932-35).
Prononc. et Orth. :[]. Durée mi-longue sur [] dans BARBEAU-RODHE 1930. Plur. des basses-contre. Étymol. et Hist. 1. 1512 (G. CRÉTIN, Plainte sur le trespas de feu maistre Jehan Braconnier [...] Chambre dans Œuvres poétiques, éd. Chesney, 212 d'apr. QUEM. : Et ne crioy point que bassecontre en voye. Telle qu'estoit); 2. 1558 empl. méton. (B. DES PERIERS, Nouv. Recr., p. 12 dans GDF. Compl. : En l'eglise Saint Hilaire de Poitiers y eut jadis un chantre qui servoit de bassecontre). Étant donné que basse, terme de mus., n'est que de 1660, bassecontre serait plutôt un calque de l'ital. contra-basso « voix la plus basse de l'échelle musicale » XVIe s. Vasari dans BATT. (invers. des 2 termes du composé sans doute pour éviter la confusion avec contrebasse; cf. haute-contre attesté dep. 1511 d'apr. Pt. ROB.) qu'un composé de basse, terme de mus., et de contre.

basse-contre [bɑskɔ̃tʀ] n. f.
ÉTYM. 1512; de 1. basse, et contre, pour traduire l'ital. contra-basso « voix la plus basse ».
Mus. (Vx). Voix de basse la plus grave (mod. basse profonde). || Des basses-contre (plur. grammaticalement normal, mais aberrant dans le système du français).Par métonymie. Chanteur doté de cette voix.
CONTR. Contre-ténor, haute-contre.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • basse-contre — Basse contre. signifie aussi la mesme chose que Basse, & se prend pour la partie de Musique, & pour la personne qui la chante. Tenir la basse contre. chanter la basse contre. belle basse contre. bonne basse contre. On appelle aussi Basse taille,… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • basse-contre — BASSE CONTRE. sub. f. C est la même chose que Basse; et il se prend également pour cette partie de Musique, et pour la personne qui la chanté. Tenir la basse contre. Chanter la basse contre. Une belle basse contre, une bonne basse contre …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • basse-contre — Basse contre, est l une des quatre parties des chansons en musique et la plus basse, que les musiciens apellent bassus. Imus sonus, Selon l energie de la diction Contre, dont ce mot est composé, on devroit dire contrebasse, comme Contremont, mais …   Thresor de la langue françoyse

  • Basse-contre — (franz., spr. baß kóngtr ), die tiefe Baßstimme (zweiter Baß) …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Basse contre — (spr. baß kongtr), tiefer Baß …   Kleines Konversations-Lexikon

  • basse-contre — (bâ se kon tr ) s. f.    Terme de musique. 1°   Voix du même timbre que la basse taille, avec moins d étendue à l aigu et plus d étendue au grave. Monsieur un tel est une belle basse contre. 2°   Partie du chant que la basse contre exécute.… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • BASSE-CONTRE — s. f. T. de Musique vocale. Sorte de voix qui a le même timbre que la basse taille ; avec cette différence, qu elle a moins d étendue à l aigu, et davantage au grave. Une belle basse contre. Une bonne basse contre.   Il se dit aussi de La partie… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • BASSE-CONTRE — n. f. T. de Musique Sorte de voix qui a le même timbre que la basse taille, avec cette différence qu’elle a moins d’étendue à l’aigu et davantage au grave. Des basses contre. Il se dit aussi de la Partie de chant que la basse contre exécute.… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • BASSE-CONTRE — (фр.) – низкий басовый голос, подобно тому как Haute contre – самый низкий из высоких (женских) голосов (альт, контральто, Contr alto) …   Музыкальный словарь Римана

  • basse-contre — фр. [бас контр] низкий басовый голос …   Словарь иностранных музыкальных терминов